• Projet de vidéoprotection

    24 janvier 2021

    Projet de vidéoprotection

    🚔 Lors du premier conseil municipal de l’année 2021, le projet d’implantation d’un dispositif de vidéoprotection sur la commune visant à améliorer le sentiment de sécurité auprès de la population, protéger les biens, les personnes et combattre les actes de délinquances, a été présenté aux élus.


    👮 A la demande du maire, un diagnostic de la situation locale a été réalisé par la cellule de prévention technique de la malveillance de l'Isère de la gendarmerie nationale. C’est une étape préalable à la bonne compréhension du sujet et de définition des lieux stratégiques à protéger. Cette étape préliminaire est également indispensable pour l’obtention de subventions permettant de financer le projet et d’en alléger sa charge pour le budget de la commune.
    Les sites à surveiller seront les bâtiments communaux (mairie, maison médicale, four banal, salle du Collombier, espace Jean Gonin avec boulodrome/salle des fêtes, gymnase, groupe scolaire, place des sports, parkings, aires de jeux, …), et les entrées/sorties du village.


    🚨 Notre village n’est pas un lieu de délinquance, mais la délinquance se déplace sur notre commune. La ville de la Tour du Pin et plusieurs communes voisines se sont équipées, Dolomieu et Rochetoirin sont en train d’étudier ce type de dispositif. Des voitures sont abandonnées sur les parkings, des rodéos automobiles ou de 2 roues dérangent la tranquillité des riverains, les incivilités et nuisances nocturnes augmentent, sans oublier les dépôts sauvages qui se multiplient.


    ⚠️ Dernièrement, le local technique de la commune a fait l’objet d’un cambriolage, le défibrillateur du gymnase a été dérobé, la boulangerie a fait l’objet d’une tentative d’effraction fin décembre, plusieurs habitations ont été visitées en 2020 et plus récemment des dégradations ont eu lieu à la salle du Collombier.
    La vidéo protection va permettre d’assurer d’abord la dissuasion et ensuite une meilleure protection de notre commune. Une vingtaine de caméras seraient nécessaire pour couvrir les bâtiments, espaces publics et entrées/sorties du village. Ce dispositif complètera et accompagnera l’action de la gendarmerie. Les images saisies par les caméras seront retransmises jusqu'à un système d'enregistrement situé en mairie. Seules les personnes habilitées et mentionnées dans l'autorisation préfectorale peuvent, dans le cadre de leurs fonctions, visionner les images de vidéoprotection. L’exploitation de ces images ne sera possible que sur réquisition de l’autorité judiciaire et sous le contrôle du procureur de la République. Toutes les règles de protection de la vie privée seront évidemment mises en place et seul l’espace public sera filmé, l’intérieur des habitations ne le sera évidemment pas. Des procédés technologiques de masquages sont utilisés afin de garantir la confidentialité et le respect du domaine privé.


    L’entreprise Activ’Ingénièrie a été choisie par la commission municipale « sécurité » (prestation 12 500 euros HT) pour accompagner la commune dans l’identification du choix des matériels, leur implantation, la structuration du réseau de transmission des images et des conditions de stockage. Des demandes d’aides financières seront faites auprès de la Région, et de l’État (dotation d’équipement des territoires ruraux).


    Une réunion publique d’information sera organisée dès que les conditions sanitaires le permettront afin de communiquer sur ce dispositif de vidéoprotection et de répondre aux interrogations que cela peut engendrer. Si tel n’est pas le cas et si la crise sanitaire empêche la tenue de ce temps d’échange, n’hésitez pas à solliciter l’équipe municipale pour toutes questions. Le planning de déploiement est envisagé sur l’année 2021.

Encore plus d'actualités...