• Le conseil municipal décide de protéger le commerce de proximité

    23 mars 2022

    Lors du dernier conseil municipal, les élus se sont penchés sur un sujet d’actualité, la préservation du commerce de proximité. En effet, pour garantir la diversité du commerce local dans le centre bourg, la municipalité a décidé à l’unanimité (17 voix pour) de lancer une étude pour délimiter un périmètre de sauvegarde du commerce de proximité et de l’artisanat. Cette procédure permet en outre à la commune, sur un périmètre géographique précis, d’exercer son droit de préemption sur les fonds de commerce et les baux commerciaux.

    Une manière efficace de maîtriser la qualité de l’offre commerciale locale, de suivre les cessions de fonds et de protéger le tissu économique local. En lien avec la communauté de communes des Vals du Dauphiné et la CCI Nord-Isère, une étude préalable va être menée durant le deuxième trimestre de l’année 2022.

    Le succès du pôle commercial de la place des Sports
    Les enjeux pour la commune sont importants avec notamment la volonté de maîtriser l’offre et l’implantation commerciales, accompagner la pérennité des commerces, artisans et services installés, et garantir des services de qualité aux habitants. Cela est d’autant plus cohérent après avoir lancé avec succès en 2018 le pôle commercial de la place des Sports qui accueille aujourd’hui une fleuriste, une boulangerie et une épicerie bar. La renommée et le travail de qualité de ces trois commerces ont donné une nouvelle dynamique à la commune qui bénéficie ainsi d’une belle attractivité sur le territoire.

    Pour répondre à ces objectifs et dans la continuité de cette délibération, la question de la vente du fonds de commerce Chez Le Ptit Gaulois était aussi à l’ordre du jour. Le conseil municipal a autorisé le maire à entamer une discussion avec son gérant pour étudier différentes possibilités de reprise et d’accompagnement d’un éventuel futur repreneur. La collectivité regarde notamment avec ses conseils juridiques et comptables la pertinence d’un rachat du fonds.

    Cette solution, si elle est retenue avec des conditions précises et adaptées aux finances communales, permettrait de maîtriser le type d’activités ou services venant s’installer dans la commune pour garantir et sécuriser la qualité de l’offre commerciale offerte aux Chapelands.

Encore plus d'actualités...